Le Virus du papillome humain (VPH)

Le Virus du papillome humain (VPH)

« Près de 75 % des Canadiens actifs sexuellement contracteront au moins une infection par le VPH au cours de leur vie

(Société des obstétriciens et gynécologues du Canada, 2016)

Ce fait alarmant vous donne probablement des frissons dans le dos. Les cas d’ITSS, vous le savez sans doute, ne cessent d’augmenter depuis plusieurs années. Nous associons beaucoup le VPH au cancer du col de l’utérus, donc, avec raison, aux femmes. Par contre, le VPH menace tout le monde. Selon la Société des obstétriciens et gynécologues du Canada (2016), :

« Chez les femmes, le VPH est lié au cancer du col de l’utérus, de la vulve et du vagin; chez les hommes, il est responsable du cancer du pénis. Chez les femmes comme chez les hommes, ce virus engendre le cancer de l’anus, de la bouche et de la gorge. »

Beaucoup de gens infectés par le VPH n’auront aucun symptôme, ce qui explique en partie sa répartition aussi élevée. Également, les moyens de transmission lors de relations sexuelles sont très variés :

  • Orales
  • Vaginales
  • Anales
  • Contact des organes génitaux
  • Partage de jouets sexuels

Il existe plus de 40 types de VPH se classant en 2 grandes catégories :

VPH à faible risque de cancer (Condylomes)

  • Présence de bosses/verrues sur la peau et les muqueuses des organes génitaux, de la bouche et/ou de la gorge.
  • Peut être éliminé naturellement par le système immunitaire en trois semaines jusqu’à plusieurs années.
  • Peut réapparaitre, même après plusieurs années (récidives)

VPH à risque élevé de cancer

  • Majoritairement asymptomatique
  • Est souvent éliminé par le système immunitaire en moins de 2 ans
  • Dans certains cas, persistera plus de 2 ans et créera des lésions sur le col de l’utérus

Prévention & vaccination

Heureusement des vaccins s’avérant très efficaces offrent une protection contre plusieurs types de VPH. Ils sont indiqués chez les femmes de 9 à 45 ans et chez les hommes de 9 à 26 ans.

Depuis déjà plusieurs années, Gardasil®, vaccin offrant une protection contre 4 souches de VPH, est administré aux jeunes filles de 4e année du primaire. Plusieurs jeunes femmes âgées de 9 à 45 ans qui le désiraient ont aussi reçu le vaccin. Depuis cet ajout dans le Protocole d’Immunisation du Québec, les données épidémiologiques concernant la propagation de ces types de VPH ont diminué de façon impressionnante.

Une amélioration du vaccin, le Gardasil9® , a récemment été mise en marché, remplaçant le Gardasil® dans le PIQ. Ce vaccin offre la protection contre 9 souches de VPH. Cet automne, pour l’année scolaire 2016-2017, l’immunisation est désormais offerte également aux jeunes garçons de 4e année.

Pour plus d’informations concernant le VPH et la vaccination, les infirmières de Soins Santé GC sont qualifiées selon les dernières mises à jour afin de vous informer, vous conseiller et vous faire la vaccination nécessaire.

Sources :

  1. Société des obstétriciens et gynécologues du Canada. Tout sur le VPH.
  2. Merck Canada Inc. : Monographie de GARDASIL®9