Le choléra et la diarrhée du voyageur

Le choléra et la diarrhée du voyageur : de plus en plus répandus

98 % des voyageurs, c’est-à-dire presque tout le monde, commettront une erreur alimentaire dans les 3 premiers jours de leur voyage. Parfois, leur système digestif est impuissant devant celle-ci et certaines bactéries ou certains virus en profitent. Des maladies telles que la diarrhée du voyageur et le choléra peuvent gâcher un voyage de façon drastique !

Ces maladies sont principalement transmises par des aliments et de l’eau préalablement contaminés par les selles d’une personne infectée. En ce sens, les voyageurs qui visitent des pays où la salubrité de l’eau et de la nourriture est moindre se retrouvent à risque de contracter le choléra et la diarrhée du voyageur.

Asie, Afrique et Caraïbes

Le choléra est une infection intestinale grave causée par une bactérie. Elle est principalement rependue en Asie, en Afrique et dans les Caraïbes. L’augmentation du choléra en Haïti et en République dominicaine est connue depuis octobre 2010, soit 10 mois après le séisme qui a ravagé Port-au-Prince et ses environs. Comme l’accès à l’eau potable fut réduit et l’insalubrité augmentée, la bactérie causant l’infection intestinale a provoqué une augmentation flagrante dans tout le pays, ainsi que son voisin, la République dominicaine, et également Cuba.

Il est important de savoir que le choléra peut menacer la vie des gens qui la contractent. La fatalité touche principalement les nourrissons, les jeunes enfants et les personnes âgées. Les gens ont principalement une diarrhée accompagnée de vomissements auxquels il peut suivre un choc hypovolémique suivi de la mort. Cependant, 99 % de ceux qui ont accès aux soins de réhydratation en guérissent rapidement. Depuis 2010, en Haïti, plus de 750 000 cas ont été déclarés, entrainant la mort de 9000 de ces personnes. Pour la République dominicaine, 700 décès sur 32 000 cas ont été déclarés.

La diarrhée du voyageur est sans aucun doute, selon plusieurs organisations de santé, la maladie la plus contractée par les voyageurs à la grandeur du globe. Elle se caractérise principalement par l’augmentation du transit intestinal d’au moins 3 selles liquides dans une seule journée. Ceci est parfois accompagné de douleur abdominale, de fièvre, de présence de sang dans les selles, de nausées et de ballonnements.

Prévention contre le choléra et la diarrhée du voyageur

À la lumière de ceci, les voyageurs se doivent donc de consulter une clinique comme Soins Santé GC afin de prévenir de telles affections et de les traiter au besoin.

Il existe un vaccin pour agir à titre préventif avant un voyage. Dukoral offre une protection de 3 mois contre la diarrhée du voyageur et de 3 ans contre le choléra. Il s’agit d’un vaccin oral mélangé à de l’eau qui s’administre facilement en 2 doses espacées d’une semaine. La protection débute 1 semaine après la deuxième dose. Il faut donc prévoir au moins 2 semaines avant le début d’un voyage pour se protéger.

Les infirmières cliniciennes de Soins Santé GC peuvent également prescrire des antibiotiques aux voyageurs qui sont plus à risque. Ainsi, ils ont en main le traitement nécessaire pour prendre en main rapidement leurs symptômes et ne pas gâcher leur voyage.

Sources :

  • Centers for Disease Control and Prevention , Health Information for International Travel 2016
  • Organisation Mondiale de la Santé (2016)
  • Santé Canada (2016)