Les hépatites A et B : Clinique Santé Voyage

Les hépatites : à l’affut des voyageurs !

Une hépatite est une infection causée par un virus qui s’attaque au foie. Il en existe trois types, soit la A, la B et la C.  Cependant, il existe des vaccins seulement contre l’hépatite A et l’hépatite B. Plusieurs voyageurs se mettent à risque en partant non protégé contre ces maladies.

Hépatite A

Le virus de l’hépatite A est très résistant à plusieurs environnements. Il est commun dans les milieux avec des conditions sanitaires pauvres avec un accès limité à l’eau potable. Plusieurs régions du monde, tel que l’Amérique centrale et du Sud, l’Afrique et l’Asie du Sud-Est sont endémiques. La vaccination contre l’hépatite A est sans doute la plus répandue chez les voyageurs, et ce, pour pratiquement toutes les destinations.

La maladie se transmet par le biais de l’eau, de la glace, de fruits de mer, de fruits et légumes ou par une autre personne contaminés. Après un temps d’incubation de la maladie d’environ 1 mois, la personne contaminée pourra remarquer un malaise généralisé, une fatigue, une perte d’appétit, des nausées, une douleur abdominale et de l’ictère (peau de teinte jaunâtre). La maladie devient rarement chronique, mais peut causer des dommages irréversibles au foie.

Hépatite B

La maladie de l’hépatite B est répandue partout dans le monde. Cependant, sa prévalence est accrue dans certaines régions telles que l’Afrique et l’Asie du Sud-Est. C’est dans ces régions du globe que nous pouvons y retrouver les risques les plus élevés.

La transmission de l’hépatite B se fait par un contact avec du sang contaminé ou d’autres fluides corporels. La transmission de la maladie ne requiert pas un contact direct avec ces fluides, mais peut s’effectuer par le biais d’objets médicaux, de matériel d’injections de drogue et de matériel de tatouage et de perçage.

Une personne contaminée peut voir s’écouler entre 60 et 150 jours avant l’apparition des premiers symptômes. Elle peut remarquer des symptômes relativement semblables à ceux mentionnés ci-haut pour l’hépatite A, soit un malaise généralisé, une fatigue, une perte d’appétit, des nausées, une douleur abdominale et de l’ictère (peau de teinte jaunâtre). L’infection peut être cependant asymptomatique, mais peut devenir chronique et entrainer une cirrhose ou un cancer du foie.

Les vaccins contre l’hépatite A et B

Dans le Protocole d’Immunisation du Québec, l’immunisation contre l’hépatite B est effectuée chez les enfants du primaire depuis 1994 et depuis juin 2013 chez les nourrissons. La population de voyageurs déjà immunisés contre l’Hépatite B grandit donc de façon constante au fil des années. Les travailleurs de la santé sont aussi généralement tous immunisés contre la maladie.

Il existe plusieurs types de vaccins contre l’hépatite A et l’hépatite B. Dépendamment des besoins de chaque personne, il est possible de se faire vacciner contre une seule de ces maladies ou pour deux à la fois (hépatite A, hépatite B ou également la fièvre typhoïde) par le biais d’un produit combiné. Ceci évite donc de multiplier les piqures pour les voyageurs qui nécessitent plusieurs protections. Une immunisation contre l’hépatite A se déroule habituellement en 2 doses espacées de 6 mois. L’immunisation pour l’hépatite B nécessite 3 doses espacées de 1 mois et 6 mois. Une fois les doses de rappel reçues, l’immunisation est valide à vie.

Il est préférable de prévoir le début de votre immunisation au moins 1 mois avant votre voyage afin de partir bien protégé contre les risques de maladie.

Sources :

  • Centers for Disease Control and Prevention , Health Information for International Travel 2016
  • Organisation Mondiale de la Santé (2016)
  • Santé Canada (2016)