Clinique Santé Voyage à Québec - Zona

Connaissez-vous le Zona?

Je rencontre de plus en plus de personnes de 50 et plus qui me disent avoir été en contact de près ou de loin avec une personne ayant développé le Zona. Cette infection dont plusieurs parlent (beaucoup de publicité à la télévision ces temps-ci) et qui selon les études touche 130 000 personnes par année. On parle également beaucoup du fameux vaccin Zostavax. Mais qu’en est-il vraiment de son efficacité?

Le Zona

En tant qu’infirmière clinicienne spécialisée en immunisation, je me suis beaucoup renseignée sur cette infection et de fait même, sur le vaccin. Saviez-vous que le vaccin diminue vos risques de développer le Zona d’environ 70 % si vous êtes dans le début de la cinquantaine? J’ai souvent comme commentaires : « Comme j’ai 72 ans, le vaccin ne sera que très peu efficace puisque vu mon âge, mon système immunitaire est beaucoup moins actif et produit moins d’anticorps alors il est inutile que je prenne ce vaccin. » Détrompez-vous! Il est vrai que chez les personnes plus âgées, l’efficacité du vaccin diminue avec les années pour ce qui est de diminuer les risques de développer le Zona par contre, le vaccin reste tout aussi efficace en ce qui a trait à la diminution des douleurs névralgiques et à la durée de celles-ci. Le vaccin permet donc de diminuer l’intensité et la durée de la maladie d’environ 68 %, et ce, tant chez la personne de 50 ans que chez celle de 82 ans. De plus, le vaccin est recommandé chez les personnes ayant déjà développé un Zona puisque la vaccination prévient la réactivation de l’infection.

Complications associées au Zona

Il faut savoir que le Zona peut amener plusieurs complications : infections de la peau/cicatrices, complications ophtalmiques (glaucome, nécrose de la rétine, inflammation de la cornée), paralysie des nerfs, perte sensorielle et bien d’autres. Une des plus fréquentes est l’algie post-zostérienne. Ces douleurs nerveuses graves peuvent durer des mois voire des années.

Il est donc fortement recommandé, suite à une évaluation médicale, de recevoir le vaccin surtout chez les personnes ayant certains problèmes de santé augmentant ainsi le risque de développer cette maladie (ex. : diabétique).

Si vous avez plus de 50 ans, consultez un professionnel de la santé afin de discuter avec celui-ci du vaccin et ainsi savoir s’il vous convient. Vous pouvez également contacter une de nos infirmières chez Soins Santé GC afin qu’une d’elles répondent à vos questions. Il n’est pas nécessaire de détenir une prescription de votre médecin.